Vous êtes ici : Recherche et Avenir » Rencontres » Remise des 3 Chèques Innovation aux entreprises UIMM Côte d’Azur lauréates et reconduction du dispositif pour 2019

Jeudi 28 février se tenait l’Assemblée Générale de l’UIMM Côte d’Azur (l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie) à Nice Arénas. A cette occasion, les noms des 3 entreprises lauréates du Dispositif de Chèque Innovation Dispositif RUE – F2i – UIMM CA – REA 2018 ont été officiellement dévoilés. Chacune d’entre elle s’est vue remettre un chèque de 10’000 € destiné à co-financer les collaborations engagées avec un laboratoire de Recherche.

 

Lancée en début d’année 2018, avec le soutien de F2i (Fonds pour l’innovation dans l’industrie) cette première expérimentation du genre visait via son financement, à encourager les TPE-PME-PMI de la Métallurgie adhérentes de l’UIMM CA à se rapprocher du monde académique pour les aider dans leur projet de développement.

 

Délibération du Jury – 11 janvier 2019

►3 projets récompensés

Au terme de leur délibération le 11 janvier dernier, les membres du jury, au rang desquels étaient représentés F2i, l’UIMM CA, la CCI, UCA et REA, ont choisi de récompenser trois projets résolument tournés vers l’innovation :

– Aqua Lung pour son projet de simulateur numérique du fonctionnement de leurs détendeurs ;
– Areco pour son projet de rayonnage du futur dans les magasins agro-alimentaires .
– Electronie pour son projet de clé cryptée, une solution de gestion de mots de passe sécurisée 100% française.

 

C’est Stéphanie Godier, Directrice Générale de Recherche et Avenir, en présence de Daniel Sfecci, président de l’UIMM Côte d’Azur et de Philippe Darmayan, Président de l’UIMM France, qui a eu l’honneur de remettre les prix aux lauréats.

 

Directement impliquée au cœur ce cette expérimentation via le dispositif RUE (Rapprochement Université/Laboratoires – Entreprises) Stéphanie Godier s’est félicitée de sa mise en place puis a rappelé les étapes clés de la réussite d’une telle initiative : « c’est une joie de remettre ces premiers chèques Innovation à ces entreprises qui ont compris l’intérêt que représentait pour elles le rapprochement avec un laboratoire de Recherche. Ce projet répond à un besoin de terrain, nos partenaires, F2i et l’UIMM Côte d’Azur, ont conscience de la nécessité de soutenir les industriels dans leur approche du monde académique. Ces chèques sont alloués dans le cadre du dispositif RUE que Recherche et Avenir porte depuis bientôt 5 ans.

Plus qu’une subvention, nous apportons au travers de cette expérimentation une aide substantielle aux entreprises. Nous les accompagnons tout au long de la mise en œuvre de la collaboration partenariale avec le laboratoire, des premières phases d’analyse de leurs besoins, à l’identification et à la mise en relation avec un expert scientifique jusqu’à la définition du projet, du type de partenariat, du type de financement et enfin sa mise en place. »

Pour Daniel Sfecci, il ne fait aucun doute qu’il « faut continuer à encourager les entreprises industrielles à s’ouvrir au monde de la Recherche. Ces chèques Innovation donnent de la visibilité au potentiel important qu’offrent ces types de collaborations. En rendant concrets les résultats que les entreprises peuvent en attendre, cela créé une dynamique d’engagement, un véritable tremplin pour nos entreprises. »

 

Remise des prix lors de l’AG UIMM Cote d’Azur – 28 février 2019

 

Les lauréats se sont réjouis de cette initiative et ont pu saluer l’importance de l’accompagnement du Dispositif RUE à leurs côtés.

►Reconduction pour 2019

Forte du succès de cette nouvelle expérimentation, Stéphanie Godier a annoncé le renouvellement du soutien de F2i et de l’UIMM CA et la reconduction des 3 chèques Innovation de 10’000€ pour 2019.
Les entreprises peuvent d’ores et déjà se rapprocher de Recherche et Avenir.

Candidatures

– Accessibles aux entreprises adhérentes de l’UIMM Côte d’Azur de moins de 300 salariés, accompagnées par le Dispositif RUE et engagées dans une collaboration avec un laboratoire de Recherche
– Sous réserve d’un investissement de l’entreprise au moins égal au montant financé par le Chèque Innovation de 10’000
– Date limite de dépôt des dossiers fixée au 30 octobre 2019
– Renseignements : RUE@rechercheetavenir.eu / 06 12 23 34 60

 

Hubert Dommartin, Directeur Général d’Aqua Lung France – La Spirotechnique I.C. : « La Spirotechnique au sein du groupe Aqua Lung, leader mondial des équipementiers de plongée, développe des détendeurs avec une approche empirique depuis plus de 70 ans. Même si cela fonctionne, nous avons voulu aller plus loin et grâce au Dispositif RUE, qui nous a sollicités et accompagnés, nous avons développé un partenariat avec le CEMEF, le centre de recherche commun de Mines ParisTech et d’ARMINES. Grace à cette collaboration et au travers d’une thèse, nous espérons obtenir un simulateur numérique du fonctionnement du détendeur nous permettant de développer de meilleurs détendeurs avec un délai de développement raccourci. »

Adrien Ricciardi, Ingénieur inventeur et porteur du projet chez Electronie : « ce chèque Innovation va nous permettre de concrétiser notre projet de clé cryptée, une solution de gestion de mots de passe sécurisée 100% française, garantissant un haut niveau de sécurité, une robustesse approuvée et une confidentialité maximale. Le dispositif RUE nous permet de collaborer avec le Laboratoire ESIEA de cryptologie et de virologie opérationnelles, pour améliorer et renforcer le chiffrement de notre produit. Cette collaboration donnera lieu à la certification du produit à un niveau militaire et nous permettra de viser les marchés publics français, européens et internationaux. »

Marine Hall, Directrice Administrative et Financière chez Areco : « Areco se développe depuis 20 ans à Grasse et s’entoure régulièrement de partenaires locaux. A ce titre, nous remercions particulièrement l’UIMM Côte d’Azur, le fonds F2I et Recherche et Avenir qui porte le dispositif RUE, grâce auquel nous avons obtenu de chèque. Le projet de rayon du futur pour lequel nous sommes primés ce soir s’appuie sur une preuve de concept d’Intelligence artificielle développée par l’INRIA et capable de reconnaître les fruits et légumes dans le but de proposer des services digitaux aux magasins agro-alimentaires ainsi que de l’information aux clients pour encourager la consommation de produits frais et lutter contre le gaspillage alimentaire. Il s’agira alors de travailler sur le comportement des usagers afin d’adapter l’offre des magasins. Michel Gschwind, dirigeant d’Areco, regrette d’être absent ce soir et vous remercie chaleureusement de l’attribution de ce prix qui récompense l’équipe qui porte ce projet, Frédéric Richard et Nicolas Decorde. »